ADO HAMELRYCK (1941)

3D-tekening, 2006, polystyrene, hamerslag spray, witte en zwarte acryl, 55x44 cm

Il vit et travaille à Genk.

La première difficulté est de savoir comment les nommer “dessins” ou “écrits”.
Mais ils ne le sont pas non plus.
Elles sont l’écriture du corps, interrompue de haut en bas, fluide ou rythmée, elle se déplace de gauche à droite et de haut en bas. De l’écriture, il ne reste que la pure “gestualité” ; à travers l’écriture dépourvue de sens, tout sens est plutôt un chemin de vide en vide et tout sens disparaît dans le “néant”, le nocturne.
La négritude est “partout”.

Actualités