BROTHERS FOREVER

Exposition en duo Koen Muller & Rik Vermeersch

imanche 20 février de 14h à 18h: finnisage “Brothers forever”

Pour la première fois, la galerie Sofie Van den Bussche présente une exposition en duo avec des œuvres uniques et récentes de Koen Muller et Rik Vermeersch sous le titre approprié de “Brothers forever”.

Dans une interview avec Hilde van Canneyt, en mars 2014, Koen Muller déclare : ” philosopher est quelque chose que je fais surtout avec l’artiste Rik Vermeersch, un très bon ami à moi. Il me connaît de fond en comble. Nous sommes impitoyables et nous ne nous épargnons pas. Cette honnêteté nous mène plus loin”

L’exposition reflète deux opposés qui se retrouvent dans l’art, chacun avec son individualité et sa personnalité. Koen Muller peint des œuvres ” abstraites ” à sa manière. Rik Vermeersch tente de transformer la réalité visuelle en peinture numérique, pour lui c’est du “réalisme abstraite”.

Les deux artistes se connaissent depuis qu’ils ont seize ans. Ils ont étudié ensemble au Hoger Instituut voor Beeldende Kunst Sint Lucas à Gand, ont partagé une chambre d’étudiants, ont exposé ensemble, ne se sont jamais perdus de vue et ont développé une amitié intense jusqu’à aujourd’hui. Tous deux sont dessinateurs, peintres et sculpteurs.

Rik Vermeersch (Courtrai, 1949)

(fils du sculpteur José Vermeersch, père de quatre artistes : Pieter Vermeersch, Tinus Vermeersch, Robin Vermeersch et Lowie Vermeersch)

Rik Vermeersch travaille et vit à Meulebeke.

L’artiste veut continuellement délimiter la réalité. C’est lorsque je ne peins pas que j’en ai la meilleure expérience. La peinture est un affaiblissement de cette expérience, et cela donne le sentiment complet que je veux saisir quelque chose qui est insaisissable”. L’apparence est si proche de la disparition, et c’est entre les deux que la réalité se révèle. Pas comme dans une zone grise intermédiaire, mais dans un endroit où toutes les “couleurs” ont le droit de s’exprimer. Rik Vermeersch cherche la représentation de la réalité par, comme on l’a déjà dit, un respect infini de la réalité. Je vois le beau et je veux donc être un médium sans décoloration, sans tache, je veux peindre de la manière la plus impersonnelle possible. Tout comme Gerhard Richter, Rik Vermeersch veut donner à ses tableaux ” le caractère le plus dénué d’art, le plus impersonnel et le plus distant possible “. Il veut se développer de manière à mieux délimiter le monde, afin de rendre justice à l’étonnement de voir, qui est le moteur et la source de toute nouvelle œuvre.

(Matthijs Van Dijk)

Koen Muller (Lokeren, 1948)

(père de Fien Muller (bureau de design Muller Van Severen), oncle de l’artiste Sofie Muller)

Koen Muller vit et travaille à Eksaarde.

C’est une personne expressive et curieuse dont le but dans la vie est de comprendre en faisant. Koen Muller n’aime pas se qualifier de peintre figuratif ou abstrait, les deux étant sujets et accessoires à la matérialisation plastique. Il dit de lui-même : “J’aime mélanger les styles, cela peut être fertilisant. La connaissance n’a rien à voir avec l’abondance, mais avec la profondeur. Je crée des structures à partir du chaos. J’élimine sur la base de mes propres processus visuels appropriés.

Dans l’interview de Hilde van Canneyt citée plus haut, il déclare : “Je travaille constamment à ma mise en valeur et à mon développement personnel et je veux toujours me situer – pour moi – un peu plus loin dans le temps. Je veux exploiter de nouvelles facettes en permanence. Je veux explorer, faire évoluer quelque chose, mais je suis sensible au regard des autres.

Je regarde mon travail comme s’il appartenait à quelqu’un d’autre. Je me distancie assez immédiatement. Ce que je pense aujourd’hui est important. Le MAINTENANT est essentiel, tout comme l’acte de faire.”

Photos © Alexander D’Hiet

16/01/2022 — 20/02/2022
14:00

Gallery Sofie Van den Bussche

Koen Muller, Rik Vermeersch

Did you like this? Share it!